La proctologie

La proctologie est une spécialité de la gastro-entérologie qui s’intéresse aux maladies de l’anus et du rectum.

La consultation de proctologie consiste en un interrogatoire orienté sur la pathologie anale, l’inspection de la marge anale, un toucher rectal et une anuscopie.

Les principales pathologies concernées sont la maladie hémorroïdaire, la fissure anale, les abcès et fistules, les infections sexuellement transmissibles (condylomes du au virus HPV, syphilis, gonocoque etc) et l’incontinence anale.

Nombreux sont ceux qui n’osent consulter pour un problème hémorroïdaireC’est pourtant une affection bénigne dont le traitement permet de remédier rapidement et efficacement aux symptômes.

Les hémorroïdes peuvent se manifester par différents symptômes, isolés ou associés : douleurs, extériorisation, démangeaisons et saignements.

En général, la maladie hémorroïdaire se soigne efficacement par un traitement médical

En cas d’échec ou dans certaines situations, on peut proposer un traitement dit « instrumental » des hémorroïdes internes qui se fait au cabinet de consultation. Le principe consiste à provoquer une cicatrice fibreuse rétractile au dessus des hémorroïdes.

En cas d’échec ou parfois d’emblée, la chirurgie s’impose. Cela représente environ 10% des patients consultant pour un problème hémorroïdaire.

La chirurgie proctologique

La chirurgie proctologique prend en charge :

  • La maladie hémorroïdaire interne et externe
  • Les marisques : replis de peau inesthétiques de la marge anale (pouvant gêner l’hygiène locale)
  • Les suppurations ano périnéales : abcès, fistules, maladie de Verneuil, sinus pilonidal.
  • La fissure anale
  • La sténose anale
  • Les condylomes

La clinique saint Antoine est particulièrement reconnue pour la prise en charge chirurgicale proctologique : 6ème des 17 meilleurs services de pointe en proctologie au niveau national, « retenu pour leur expertise, qualité des chirurgiens, le plateau technique et les recherches cliniques menées ». Ce guide a pour cela analysé un « millier d’établissements publics, 782 privés à but non lucratif et 1442 privés à but lucratif ». « L’objectif de ce guide est d’informer, sur la base d’une méthodologie originale et rigoureuse, de l’existence d’établissements délivrant des soins de grade qualité »

Les équipements disponibles :

– Trilogy de AMI pour la technique de ligature doppler des artères hémorroïdaires avec mucopexie. Elle consiste à repérer puis obturer les vaisseaux sanguins alimentant les hémorroïdes (qui vont se « dégonfler »). On y associe une mucopexie en remontant les hémorroïdes vers le haut (donnant une impression de lifting). L’intervention s’effectue sous anesthésie générale ou rachi anesthésie, en ambulatoire.

C’est une technique mini invasive traitant avec une efficacité de 85 à 94 %. Plus de 90% des patients opérés recommandent ce type d’intervention. La technique est peu douloureuse (car sans plaie opératoire) permettant un retour rapide au travail et aux activités quotidiennes.

– Laser FilaC pour le traitement des fistules anopérinéales. C’est l’une des techniques d’épargne sphinctérienne (pour éviter de couper le sphincter de l’anus) les plus récentes.

Comments are closed.